Tout cela est d'un ennui mortel

Publié le par Lau

.:: Moi, ou l'art de dessiner des trucs inutiles ::.

 

Pourtant, j’étais là avant…


Vide.
Un sentiment désagréable…
Celui que je ressens. Il ne doit être donné à personne de le ressentir.
Tu ne t’en rends certainement pas compte, mais tu me l’injectes à forte dose au cours des jours, des semaines et des mois.
Cela fait mal, que de se sentir délaissée pour quelqu’un d’autre. Délaissés pour un inconnu, un inconnu qui fait irruption dans notre vie et nous fait oublier.
Je ne pense pas que se soit de plein gré que tu nous laisses ainsi grandir seuls, perdus dans la masse de jours qui compose les années. C’est juste une farce de la conscience, qui divague au gré de tes pensées.
Ne m’en veut pas de m’éloigner ainsi petit à petit, je ne pars pas vraiment, je vais juste chercher un amour qui serait plus fort. Qui me donnerait la force de me lever tout les matins de tout les mois, la force de parler, de penser… de vivre.
Je me bats tous les jours pour ne pas me refermer sur moi-même, m’enfermer dans mes pensées et m’y noyer. Je m’accroche tant bien que mal à ma vie sociale qui me permet d’oublier le temps d’un instant. D’oublier tous les problèmes qu’il a apporté.

C’est ton choix que de partir, de prendre du temps pour toi. Mais cela ne doit pas te faire oublier que nous sommes là et que nous sommes trois. J’étais là avant, il ne faut pas que tu m’effaces. Je n’existe pas seulement lorsque tu a besoin de moi, je suis là constamment, et j’ai tout le temps autant le besoin que le droit que tu sois là pour moi.

Ce que je ressens est bien difficile à décrire. Les mots ne me viennent plus, pourtant, ils me les faut. J’en ai besoin.
Je me sens vide et creuse, dénuée d’une chose essentielle, mais laquelle ? Je ne trouvais pas, je ne cherchais pas dans la bonne direction, je ne me posais pas les bonnes questions.
Qu’est-ce qu’il me manque ? De l’amour venant d’une des personnes les plus importantes dans ma vie.
Qu’est-ce que je n’ai plus ? Une vraie maman. Pourtant, elle était la avant…

…Reviens,

s’il te plait.

 

 

Et sinon, un espece de dessin tribal qui se situait à l'origine sur ma chemise, la page a craquer U_u. Mais je l'ai sauvé !

 

tatou056.jpg

 

C'est un peu mince un pauvre dessin pour un article alors voici des pitits poissons :)

 

poissons.png

 

Laisse parler ton coeur, interroge les visages, n'écoute pas les langues...   
Umberto Eco

Commenter cet article